Témoignage du Dr Patrick Mbayi

Grâce au seigneur,je me porte de mieux en mieux et j’ai repris le boulot et la joie de vivre.

Le premier signe de ma maladie s’est révélé en Juillet 2018, j’avais du sang dans les selles. Au début c’était des petits saignements mais au fur à mesure que les jours passaient la quantité du sang augmentée et cela jusqu’en 2019 , je perdais du poids,une perte de plus de 20 Kg et certains dans mon entourage pensait que j’étais atteint du VIH. J’avais régulièrement des diarrhées et des rectorragies, je me sentais de plus en plus faible et j’avais des fièvres à répétition, un moment je me demandais si réellement je n’étais pas atteint du VIH.

Au boulot je ne tenais plus, j’avais régulièrement des jours de repos, et cela n’était pas suffisant.

J’en ai parlé à un confrère médecin en décembre 2019. Il m’a parlé pour la première fois de Dr Ngoma, on a voulu prendre rendez-vous, malheureusement Dr Ngoma était absent du pays. Alors mon ami a décidé de me mettre en contact avec un autre gastroentérologue, chose que j’ai refusé. J’ai attendu le retour du Dr Ngoma vers le mois de mars 2020 et quand j’ai été reçu, il m’a recommandé directement de passer une coloscopie et j’ai accepté.

J’ai passé la coloscopie et le diagnostic était sans appel, c’était une tumeur du côlon précisément au niveau du sigmoïde et la masse avait presque obstruée la lumière colique.

Je me rappel du jour où Dr Ngoma dans son bureau de consultation à l’hôpital du cinquantenaire m’annonçait le diagnostic. Il m’a réconforté et m’a demandé de passer quelques bilans d’extensions.

En faisant le CT Scan, le radiologue m’a expliqué les différentes images du scanner et il m’a dit que j’avais des ganglions sus claviculaire. J’étais inquièt car je me disais qu’il y’avait déjà des métastases.

Je ne voulais pas parler de ma situation à ma famille car ne voulant pas qu’on me regarde avec un œil de pitié, mais j’avais décidé d’en parler à une tante médecin résidant au Sénégal, en lui envoyant tous les bilans réalisés. Etant médecin, elle a compris parfaitement la situation et a beaucoup échangé avec le Dr Ngoma, et c’est elle qui a commencé à préparer petit à petit la famille pour leur annoncer ma situation.

De commun accord avec dr ngoma ,nous avons choisi Dr Sangana Georges( envers qui j’exprime toute ma gratitude) pour la chirurgie et

Le 3 mai 2020 j’étais sur la table opératoire.

L’intervention s’étant bien déroulée,une semaine après je regagnais la maison en attendant le’compte rendu de l’anapath dont les conclusions confirmées le diagnostic pré opératoire.

6 semaines après la chirurgie ,je débutais mes séances de chimiothérapie pour 6 mois, deuxième volet de la prise en charge ,long et beaucoup plus pénible a cause des effets indésirables (fatigue,troubles digestifs,manque d’appétit et surtout les paresthésies)

C’est vers la fin de ce traitement que les effets se sont de plus en plus fait sentir et devenaient difficiles à supporter,il m’a fallut beaucoup de courage .

Grâce au seigneur,je me porte de mieux en mieux et j’ai repris le boulot et la joie de vivre.

© 2022 All Rights Reserved.

1 Comment

  1. Greetings! Very useful advice in this particular article! Its the little changes that will make the largest changes. Thanks a lot for sharing!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.